Henry VIII, jeune roi plein d'ambition, prend le trône d'angleterre. C'est un regne plein d'intrigues qui se prépare.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un soir à la Chapelle... (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Thomas Cromwell

MESSAGES : 381
DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2011
LOCALISATION : Whitehall Palace
HUMEUR : Préoccupé

MessageSujet: Un soir à la Chapelle... (Libre) Lun 23 Mai - 2:29




    La nuit était tombée sur Londres et sur le Whitehall Palace. La lumière ne perçait plus les gigantesques vitraux de la chapelle et ne baignaient plus la grande pièce de leur lumière chaleureuse. C'était le moment que préférait Cromwell pour prier. Le Secrétaire venait régulièrement dans ce lieu saint afin de se recentrer sur lui même et de s'adresser à Dieu. Le bruit de ses pas résonnaient, donnant à la pièce une ambiance inquiétante. Thomas s'avança jusqu'aux marches qui précédaient l'autel et s'agenouilla. Lentement, il joignit ses mains et les serra avant de les porter à son visage, sous son nez pour être précis, et ferma les yeux afin de se concentrer. Le silence s'installa de nouveau dans la sombre chapelle, un silence uniquement interrompu par la respiration cadencée de Cromwell.

    Au bout de quelques minutes, une larme perla au coin de l'oeil du Secrétaire... Personne ne s'imagine que cet homme si austère, si froid et si distant était capable de montrer des sentiments, et pourtant c'était le cas. S'il pleurait, c'est parce qu'il adressait une prière à ses deux filles, décédées alors qu'elles n'étaient que des enfants en bas âge. A croire qu'il avait plu à Dieu de les rappeler dans ses bras bienveillants et aimants. Thomas n'avait vraiment jamais digéré cette période de sa vie dont gardait un souvenir plus qu'amer. Cependant, il avait su transformer cette tristesse en hargne, alimentant ses ambitions, devenant le moteur de sa réussite. Et il faut dire qu'il avait gravit les échelons à une vitesse impressionnante, au point même de devenir la personne la plus influente du Royaume après le Roi, dépassant de ces origines modestes les Ducs et les Marquis du Royaume. Mais comme un changement ne vient jamais seul, cet homme profondément bon s'était transformé en un individu impitoyable, opportuniste et avide.
    Méthodique, travailleur et efficace, Cromwell avait atteint un poste très important, et il ne manquait pas de remercier Dieu pour cela aussi, mais cela lui avait aussi valu la haine de presque toute la cour, inspirée par la politique rude de Sa Majesté Henry VIII dont il se faisait le porte parole.

    Aussi, il demanda à Dieu de le pardonner de ses actes. Thomas n'était pas vindicatif, il était un bon maître et un ami loyal envers les personnes qui comptaient pour lui. On le disait sans coeur et sans conscience, sans véritable foi. Mais au fond, Cromwell se moquait des rumeurs et des on-dits, il restait fidèle à ses convictions ainsi qu'à ce qu'il était réellement : rien de plus qu'un humble individu dévoué corps et âme à l'accomplissement des désirs de Sa Majesté.

    Cromwell ouvrit les yeux et les dirigea vers le plafond de la chapelle. Toujours agenouillé, il récitait une prière en anglais, demandant pardon à Dieu, adressant quelques pensées à ses deux filles, Anne et Grace, victime de la suette. Le silence fut ensuite brisé par d'autres bruits de pas, qui firent sortir Thomas de son état de communion avec Dieu. Il sécha la larme qui avait coulé le long de sa joue durant sa prière en s'essuyant avec sa manche, avant de délier ses mains et de se retourner pour voir qui l'avait rejoint dans la chapelle. Mais il faisait si sombre qu'il ne pouvait voir directement l'individu qui approchait peu à peu...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Evangeline P. Chapuys
Et ma vie pour tes yeux, lentement s'empoisonne....

MESSAGES : 216
DATE D'INSCRIPTION : 28/01/2011
AGE : 28
HUMEUR : amoureuse de la mauvaise personne


Feuille de personnage
STATUT RP: Off
RELATIONS:
MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Lun 23 Mai - 13:44

Evangeline avait quitté ses appartements en cachette. Heureusement, son mari n'était pas venue la rejoindre au lit ce soir. Malheureusement, Alice dormait dans la petite chambre à côté et ne voulant prendre le risque de la réveiller;elle ne se changea pas pour mettre quelque chose de plus chaud qu'une robe de nuit et elle ne fit que prendre ses chaussures dans l'armoire ainsi que son chapelet et sa bible offerts par sa mère avant qu'elle ne parte pour l'Angleterre (il y avait, d'ailleurs écrit sur une des premières pages: "avec toi pour toujours ma fille bien aimée"); et une cape à capuchon noire.
Elle sorti sous la pointe des pieds et une fois dehors, après avoir vérifier que personne ne faisait sa balade digestive du soir, elle mit ses chaussures, passa sa cape et mit son capuchon.
Elle passa par les jardins et après avoir vérifié qu'une tierce personne la suivit alla dans la chapelle. Elle trempa le bout de ses doigts dans la bassine remplie d'eau bénite et fit le signe de croix.

Elle ne remarqua pas que quelqu'un d'autre était là et encore moins qu'il s'agissait de Maître Cromwell et alla s'asseoir sur une des banquettes et sorti son chapelet ainsi que sa bible de la poche de sa cape et commença sa prière. Elle entamait sa deuxième prière quand elle remarqua (enfin! ) qu'elle n'était pas seule, elle failli faire un bon, plus de surprise qu'autre chose, quand elle vit Maître Cromwell.


"Maître Cromwell! Apparemment je ne suis pas la seule à avoir décider de faire ma prière aujourd'hui!"

**J'ai surtout frôlé la crise cardiaque!** Pensa t'elle antérieurement.

Elle se leva avant de dire:
"si je dérange, je peux partir!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Thomas Cromwell

MESSAGES : 381
DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2011
LOCALISATION : Whitehall Palace
HUMEUR : Préoccupé

MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Lun 23 Mai - 14:43




    Cromwell avança près de l'endroit d'où provenaient les bruits de pas. Il découvrit là Lady Evangeline Chapuys, la femme de son excellence l'Ambassadeur Eustace Chapuys. Soulagé de voir que cette personne ne représentait pas une menace potentielle, Thomas soupira. La jeune femme sursauta à la vue du Secrétaire, ce qui était compréhensible compte tenu de l'atmosphère inquiétante de la chapelle plongée dans les ténèbres. Reprenant ses esprits, elle s'adressa à Thomas sur ces mots.

    "Maître Cromwell! Apparemment je ne suis pas la seule à avoir décider de faire ma prière aujourd'hui! Si je dérange, je peux partir!"

    Cromwell afficha un petit sourire triste, mais sincère après sa prière déchirante. Il prit soin de saluer Lady Chapuys d'une façon convenable, avant de remarquer qu'elle était en robe de chambre sous sa cape. Elle devait avoir froid.

    « Bonsoir Lady Evangeline. Comment pourriez vous me déranger alors que vous venez communier avec Dieu ? Je vous en prie, restez. »

    Cromwell remplaça son sourire par une mine profondément triste. A chaque fois qu'il pensait à ses filles décédées, il déprimait. D'ailleurs, le Secrétaire n'avait jamais évoqué cette histoire à la cour, il ne souhaitait pas que sa vie soit étalée en public et serve la cause de ses ennemis. Il regarda Lady Chapuys de ses yeux encore humides et remarqua le chapelet. Cromwell détestait les symboles et idoles de la religion. Pour lui et les autres protestants, il n'y avait nul besoin de tradition ou de stupides idolâtries. Mais ces pensées, considérées pour le moment comme étant celles des hérétiques, ne devaient pas sortir de l'esprit de Thomas. Ce n'était pas encore l'heure. Rapidement, il passa à côté de ces détails et se recentra sur Lady Chapuys. Sans vraiment savoir pourquoi, il avait envie de s'asseoir là, à côté de cette femme dont il connaissait la méfiance à son égard. Une méfiance réciproque depuis qu'ils étaient tous les deux garants du secret d'Aymeric Whylder, mais après tout, ils n'avaient jamais vraiment pris le temps de faire connaissance. Le Secrétaire s'assit donc à côté d'Evangeline, espérant vraiment ne pas la déranger à son tour. Thomas ne savait pas non plus quoi lui dire dans ces circonstances... Mais il essaya tout de même d'amorcer une conversation sincère dans ce lieu saint.

    « A en juger par votre tenue... légère, vous avez l'air de vous être rendue ici en cachette. Quels furtifs pardons espérez vous obtenir, Lady Evangeline ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Evangeline P. Chapuys
Et ma vie pour tes yeux, lentement s'empoisonne....

MESSAGES : 216
DATE D'INSCRIPTION : 28/01/2011
AGE : 28
HUMEUR : amoureuse de la mauvaise personne


Feuille de personnage
STATUT RP: Off
RELATIONS:
MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Lun 23 Mai - 15:23

"Maître Cromwell! Apparemment je ne suis pas la seule à avoir décider de faire ma prière aujourd'hui! Si je dérange, je peux partir!"


Un vent léger entra dans la chapelle faisant soulever sa cape et la fit frissonner. En effet, il faisait froid ce soir!Cromwell devait s'être rendu compte qu'elle était en robe de chambre. Elle le vit afficher une mine souriante mais triste...Alors la, c'était pas banal! Qui lui sourit était rare mais en plus d'afficher une mine triste encore plus!

« Bonsoir Lady Evangeline. Comment pourriez vous me déranger alors que vous venez communier avec Dieu ? Je vous en prie, restez. »


"Merci beaucoup" dit elle en faisant une légère courbette pour lui rendre son salut. Elle était méfiante...Elle savait que depuis que Sa Majesté le Roi l'avait chargée de surveiller et d'instruire ainsi que que de protéger ce jeune paysan Aymeric qui s'était relevé être le demi frère du Roi, il portait une certaine méfiance à son égard...Sans même la connaitre, il sentait que la jeune femme pouvait trahir le secret. Il la connaissait bien mal!
Thomas Cromwell vint s'installer près d'elle et elle rangea sa bible et son chapelet dans sa poche de cape.


« A en juger par votre tenue... légère, vous avez l'air de vous être rendue ici en cachette. Quels furtifs pardons espérez vous obtenir, Lady Evangeline ? »


"En effet, je suis venue ici en cachette mais je préfère garder mes secrets pour moi et pour Dieu"


Loin d'elle l'attention de jouer les cachottières mais...Elle ne voulait pas que tout le monde soit au courant de son amour aveugle pour le Roi. On ne peut dire qu'il l'avait bien traitée quand il lui a demandé de surveiller le jeune Aymeric (sans parler de la menace de mort) mais elle était toujours autant amoureuse de lui. Après tout, elle savait bien avant de venir la réputation de coureur de jupons ainsi que sa sale manie de couper des têtes (on croirait qu'on entend parler de la Reine de Coeur dans Alice au Pays des Merveilles XD) si on le frustrait.
Une des autres raisons principales pour laquelle elle ne voulait pas qu'on sache qu'elle se rendait en cachette à la chapelle 3 nuits par semaines pour prier Dieu c'est qu'elle ne voulait surtout pas que son mari soit au courant, elle savait bien que son ambassadeur de mari l'aimait. Il suffisait de voir la petite étincelle dans son regard!...C'est justement pour ça: elle se sentait coupable d'en aimer un autre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Thomas Cromwell

MESSAGES : 381
DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2011
LOCALISATION : Whitehall Palace
HUMEUR : Préoccupé

MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Lun 23 Mai - 16:14



    La réponse à la question que Cromwell posa ne se fit pas attendre. La jeune femme lui répliqua sur un ton très calme qu'elle préférait garder ses secrets pour elle et pour Dieu. Cette déclaration fit réagir le secrétaire qui laissa échapper un soupir moqueur. Outre le fait que ces paroles sèches représentaient un frein à la conversation, Cromwell décela qu'Evangeline tentait de mettre de la distance entre eux. Cela ne le dérangeait pas le moins du monde, Thomas ne cherchait pas particulièrement à se confier ni à devenir le confident d'une personne de la cour, un endroit où règnent les faux semblants et les coups en traître. Il regarda Evangeline, puis s'adressa à elle à voix basse, l'air ténébreux.

    « Nous avons assurément tous nos secret, Madame. Qu'il plaise à Dieu justement de ne jamais les divulguer.»

    Thomas changea encore d'attitude et adopta un air cynique. Affublé d'un sourire narquois, il avait toujours suspecté Lady Chapuys de cacher quelque chose, et c'était d'ailleurs là la source de la méfiance qu'il éprouvait à l'égard de cette femme et la raison première qui lui interdisait de lui faire confiance au sujet d'Aymeric. D'ailleurs à la cour, les rumeurs allaient bon train sur une éventuelle liaison entre le "Bachelier" Aymeric et Evangeline, et même si Thomas n'y accordait aucun crédit, il pensait que Lady Evangeline était en proie à un trouble amoureux. Mais cela n'était pas ses affaires, Cromwell souhaitait rester loin de ces choses aussi futiles que théâtrales qu'étaient les amourettes de Lady. A vrai dire, cela le révulsait au plus haut point. Souvent il pensait que la plupart des Lords s'étaient juste donné la peine de naître pour obtenir tous leurs biens et une vie dorée, alors que lui, travailleur issu de la pauvreté avait du se saigner aux 4 veines pour en arriver là où il en était aujourd'hui. Mais étant un homme intelligent, il avait su tirer parti de l'injustice de la naissance, bien qu'il éprouvait toujours un profond mépris pour les histoires de la cour.
    Calmement, Cromwell se leva, en fixant toujours Evangeline.


    « Ah, au fait Lady Evangeline. Pourriez vous faire passer un message à votre époux l'Ambassadeur Chapuys ? J'aimerai discuter avec lui les termes d'une nouvelle alliance entre nos deux nations, dites lui de se rendre à mon bureau demain s'il vous plait.»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Margaret Douglas
    ◊ Modératrice ◊

MESSAGES : 394
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2010
AGE : 24
LOCALISATION : hampton court
HUMEUR : conquérante


Feuille de personnage
STATUT RP: On
RELATIONS:
MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Lun 23 Mai - 19:13

J'étais venu à la chapelle, par souci de calme et de recueillement. J'étais en congé aujourd'hui, et plutôt que de perdre mon temps, j'avais préféré venir ici pour prier, et mettre un cierge en souvenir de ma mère. Je n'étais pas un fervent croyant, comme pouvaient l'être ma mère et la majorité de la cour, ma foi était bien plus discrète, mais brillait en moi comme un feu qui jamais ne s'éteignait. Les églises et les chapelles m'inspiraient une aura protectrice, un endroit parfois sombre, parfois luxueux comme ici, apaisant, et surtout, surnaturel. N'avez-vous jamais remarqué comme nos paroles résonnent dans un lieu de culte ? Et cette fraicheur propre aux églises, ne vous rappelle-t-elle pas l'humilité et l'austérité ? Il me semble toujours sentir une présence lorsque j'entre dans un tel lieu. J'aime à croire qu'il s'agit de ma mère, pauvre femme morte en me donnant la vie, qui me protège. Peut-être suis-je dans l'erreur, peut-être me hait-elle de lui avoir donné la mort, si elle existe encore quelque part. Mais j'aime mieux envisager la première solution.

J'avançais dans la chapelle vide, et mes pas résonnaient. J'observais tout ce qui l'ornait, avec plaisir et admiration. La chapelle du château était sans aucun doute la plus belle de d’Angleterre notre roi avait voulu montrer la puissance et la profondeur de sa foi, et dieu qu'il avait bien réussi !
Je m'approchai rapidement de l'endroit réservé aux cierges, en pris un, l'allumai, et le posai.
J'accompagnais ce geste d'une pensée pour mon petit frère si tôt décède , j'espère que tu vas bien, et que l'endroit où tu demeures ne t'est pas trop amer et triste. J'espère que tu as rejoint les anges de notre seigneur, et que la vie t’est plus douce. J'espère aussi que tu me protége , moi ta douce demi sœur

Après avoir fait cela, je décidai de ne pas me laisser envahir par la nostalgie, et j’allai m’asseoir sur un banc, non loin de l’autel. Après avoir jeté un dernier coup d’œil à la pièce magnifique qui m’entourait, je fermais les yeux, et entamais une prière pour notre seigneur, qui avait eu la bonté de me faire naître dans une famille tous à fait exceptionnelle . Je rouvris les yeux et mon dieu dans la chapelle , se trouvait monseigneur Cromwell en conversation avec Lady Evangéline qui était dans une tenue de nuit .*Peut être revient t’elle de la chambre du nouveau bachelier * pensais je méchament je dois l’avouer .
JE regardais moi-même ma tenue . Je portais une robe blanche , sans vertugadin avec au dessus une cape couleur or . Mes cheveux étaient coiffé légèrement avec une petite tiare . Je devait ressembler à une sorte d’apparition voir de vierge dans la chapelle . Mais je n’étais pas non plus en tenue incorrecte .
J’avançais vers les deux personnes , muni de ma bible et de mon chapelet . Mes pieds ne touchaient plus le sol , ne voulant faire de bruit pour déranger leurs conversation . Au début j’appréciait Evangeline mais depuis un certain temps bon nombre de rumeur courait à son sujet dont je ne savais pensée mais il est vrai que son époux n’était pas l’homme le plus attirant de la cour .
LE secrétaire semblait se lever *Je le manque toujours ! * J’entendis quelque mot
Ah, au fait Lady Evangeline. Pourriez vous faire passer un message à votre époux l'Ambassadeur Chapuys ? J'aimerai discuter avec lui les termes d'une nouvelle alliance entre nos deux nations, dites lui de se rendre à mon bureau demain s'il vous plait.»

*Quoi je croyais qu’il voulait se rapprocher de la France ? *Je fis mine de ne rien entendre et arbora un léger sourire plein de dévotion .
-Bonsoir monsieur Cromwell susurrais je tandis que mon regard observa l’ambassadrice à qui je fis un signe de tête -[color:6341=darkred
]Douce nuit n’est ce pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieantoinette-rpg.forumgratuit.org/

avatar
Evangeline P. Chapuys
Et ma vie pour tes yeux, lentement s'empoisonne....

MESSAGES : 216
DATE D'INSCRIPTION : 28/01/2011
AGE : 28
HUMEUR : amoureuse de la mauvaise personne


Feuille de personnage
STATUT RP: Off
RELATIONS:
MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Lun 23 Mai - 22:48

Spoiler:
 
« Nous avons assurément tous nos secret, Madame. Qu'il plaise à Dieu justement de ne jamais les divulguer.»


"N'est il pas?" dit elle avec un sourire "Je vous remercie de respecter mes secrets Maître Cromwell!"

Elle le vit Thomas Cromwell aborder une sourire cynique. Elle était au courant des rumeurs qui couraient autour du nouveau bachelier: Aymeric et elle même. On pensait qu'elle était sa maîtresse....Evangeline détourna le regard pour réprimer un rire nerveux. Non mais! N'importe quoi, cette rumeur!
Depuis quand couchait on avec un homme avec qui on s'entendait bien? N'empêche, elle devrait en toucher un mot à Aymeric quitte à annuler quelques séances de cours! C'est fou que c'était génant!

Elle vit que Cromwell s'était levé:


« Ah, au fait Lady Evangeline. Pourriez vous faire passer un message à votre époux l'Ambassadeur Chapuys ? J'aimerai discuter avec lui les termes d'une nouvelle alliance entre nos deux nations, dites lui de se rendre à mon bureau demain s'il vous plait.»


"Cela sera fait, faite moi confiance" **Pas comme dans certains cas**pensa t'elle. Rancunière? On peut le dire sur certains cas! Le fait qu'il croie qu'elle pourrait dire au premier venu le lien qui unissait le Roi au nouveau Bachelier l'énervait!

Elle releva le regard quand elle entendit

-Bonsoir monsieur Cromwell

Elle vit qu'il s'agissait de Lady Margaret, la nièce du Roi! Et bien dite moi, on s'est tous donné rendez vous à la chapelle ou quoi?! Evangeline finirait par le croire.
Elle fit une courbette et pensa
**Je parie qu'elle a entendu Lord Cromwell me demander de remettre sa convocation à mon époux** Elle regarda du coin de l'oeil l'homme de confiance du Roi en espérant qu'il saisirait le message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Thomas Cromwell

MESSAGES : 381
DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2011
LOCALISATION : Whitehall Palace
HUMEUR : Préoccupé

MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Mar 24 Mai - 1:48




    "Cela sera fait, faite moi confiance"

    Cromwell décela une pointe de mépris dans la voix de Lady Chapuys, mais il n'y accorda aucun attention. Il s'était fait à l'idée qu'il ne plaisait pas à tout le monde à la cour. L'attitude distante et froide d'Evangeline ne fit que renforcer la méfiance qu'il éprouvait déjà pour elle, alors qu'il souhaitait simplement parler pour une fois, laissant de côté stratégies et manières. Quoi qu'il en soit, Cromwell s'apprêtait à saluer l'épouse de l'ambassadeur Chapuys lors qu'il fut surpris par une voix féminine, reconnaissable entre mille. Il s'agissait de Margaret Douglas, la princesse d'Ecosse, fille de la soeur de Sa Majesté Henry VIII. Cromwell se retourna en affichant un sourire, pensant surtout qu'ils ne faisaient toujours que se croiser sans vraiment prendre le temps de parler. Il la salua respectueusement d'un coup de tête, réponse au sourire gracieux de son Altesse.

    Bonsoir monsieur Cromwell. Douce nuit n’est ce pas ?

    « Bonsoir Princesse Margaret. En effet, cette soirée semble être propice à la prière. A vrai dire, je n'avais jamais vu autant de monde dans la chapelle à une heure aussi tardive.»

    Cromwell n'avait aucun grief contre la Princesse. Bien qu'il ne l'admettait pas ouvertement, il avait même beaucoup de sympathie pour elle. Il inspira profondément, regardant tour à tour Lady Evangeline et Son Altesse Margaret, avant de faire la moue et de masser son front malmené par les tâches que lui confiait le Roi. Puis, le Secrétaire afficha de nouveau un sourire, masquant toujours la déprime engendrée par les prières qu'il avait adressé à ses deux filles décédées, et fixa Margaret.

    « Je vous prie de bien vouloir m'excuser Princesse mais je ne puis rester plus longtemps en votre compagnie, aussi agréable soit elle...»

    Cromwell termina sa phrase en exécutant une révérence. La fatigue et la tristesse le terrassaient. Il devait gérer tant d'affaires que son corps ne pouvait parfois plus suivre ce rythme infernal. Il se redressa en souriant poliment à la Princesse, qui devait d'ailleurs trouver Cromwell étrange à cause de son attitude. Sans le vouloir, il partait presque à chaque fois que Margaret faisait son apparition. Mais cela n'était qu'une coïncidence malheureuse. Avant de retourner dans ses appartements, afin de profiter d'un repos bien mérité, il prit soin de saluer comme il se doit les femmes qu'il avait sous les yeux.

    « Votre Altesse, j'espère sincèrement avoir l'opportunité de vous parler prochainement. Lady Chapuys.»

    Thomas se contenta d'un simple coup de tête en guise d'au revoir, dirigé à cette femme dont il se méfiant tant. Mais il n'était plus l'heure de réfléchir aux rivalités inhérentes à la vie à la cour. D'un pas pressé, Cromwell se dirigea vers la sortie de la chapelle. Le bruit de ses pas s'estompa peu à peu, signe que le secrétaire était vraiment parti, laissant les deux femmes seules.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Margaret Douglas
    ◊ Modératrice ◊

MESSAGES : 394
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2010
AGE : 24
LOCALISATION : hampton court
HUMEUR : conquérante


Feuille de personnage
STATUT RP: On
RELATIONS:
MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Mar 24 Mai - 16:32

A mon arrivée lady Evangeline , fit une révérence bien mal assurée tandis que je me trouvais maintenant à la hauteur des deux personnes
*Surement la fatigue *
Je repris ce fameux sourire dont la cour étant habitué en signe de bienveillance.
La femme de l’ambassadeur jeta un regard inquiet au secrétaire . Serez ce un manque de confiance en moi . Je ne savais pourquoi nos rapports changeaient en se moment . me prenez t’elle pour une ennemis ? Il faudrait que nous en discutions . Je fus sortis de ma réflexion par maitre Cromwell


Bonsoir Princesse Margaret. En effet, cette soirée semble être propice à la prière. A vrai dire, je n'avais jamais vu autant de monde dans la chapelle à une heure aussi tardive.»


Sa réponse mu plus . A vrai dire au contraire d’un grand nombres de personnes à la cour , j’avais de la sympathie pour cet homme . Son dévouement au roi me fessait ressentir une sorte d’admiration . beaucoup de gens à la cour joué un faux jeu envers le souverain mais il ne semblait
Pas en être le cas de cet homme toujours préoccupé par les affaires de l’Etat . Pas une fois , je l’eu vu le visage sans cernes , reposé . Il sourit chose rare chez lui et je fus heureuse de le voir ainsi . Lui qui semblait froid devait avoir un cœur et j’en conclus qu’il se cachais derrière une sorte de carapace
« Je vous prie de bien vouloir m'excuser Princesse mais je ne puis rester plus longtemps en votre compagnie, aussi agréable soit elle...»


Il exécuta une référence tandis que mes sourcils fronçaient comme une petite fille en colère à la suite d’un caprice non exaucé
-Maitre dis je doucement mais de manière à ce que ma voix porte dans la chapelle . Vous dites que ma compagnie est agréable mais vous trouvez toujours un moyen de déserté ajoutais je avec ironie avant de reprendre d’une voix douce j’espère avoir l’honneur de passer un moment avec vous du moins pour vous distraire des affaires de sa majesté et apprendre de vous la subtilité dont vous faites en tout lieu bonne escient.

J’inclinais la tête en signe de respect et fini par mettre ce cour entretien sur le compte de la fatigue . Il nous salua comme il se devait signe que chez lui l’étiquette était plus que bien apprise et connu

Votre Altesse, j'espère sincèrement avoir l'opportunité de vous parler prochainement. Lady Chapuys.»

Il en est de même pour moi prononçais je juste avant que celui-ci poussa la porte de la chapelle . Je me retournais vers la dame avec qui j’étais seule . Je n’étais jamais indisposé par une telle situation et bien peux souvent . . En effet en tant qu’altesse royale depuis petite j’apprenais à bien me comportais et ne jamais être mise en danger vos déstabilisé

-Alors Madame , Morphée n’est pas encore venu vous prendre ? dis je


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieantoinette-rpg.forumgratuit.org/

avatar
Evangeline P. Chapuys
Et ma vie pour tes yeux, lentement s'empoisonne....

MESSAGES : 216
DATE D'INSCRIPTION : 28/01/2011
AGE : 28
HUMEUR : amoureuse de la mauvaise personne


Feuille de personnage
STATUT RP: Off
RELATIONS:
MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Sam 28 Mai - 23:34

Elle regarda Lord Cromwell et la princesse Margaret jusqu'à ce que celui ci fasse signe qu'il allait partir

« Votre Altesse, j'espère sincèrement avoir l'opportunité de vous parler prochainement. Lady Chapuys.»

Elle fit un signe de tête respectueux avant de se retourner vers Margaret Douglas, une fois Thomas Cromwell parti

-Alors Madame , Morphée n’est pas encore venu vous prendre ?

"Et bien non Princesse" dit elle directement. Elle supposait pour on ne sait quelle raison que la personne qui avait jeté ces rumeurs sur elle et sur le nouveau bachelier Aymeric était la Princesse Margaret en personne. En tout cas, même si ça la frustrait, elle n'avait pas intérêt à dire la vérité à Maggie car si Margaret est au courant sa mère le sera puis la Princesse Marie puis tout la cours! Elle préféra autant ne pas aborder le sujet et si la Princesse d'Ecosse jetait cette histoire sur le tapis, Evangeline était suffisamment intelligente pour éviter de sous entendre les liens qui unissaient Aymeric et le Roi!

"Et vous? Vous n'arrivez pas non plus à dormir Lady Margaret? Comme la dit Lord Cromwell, je n'ai moi même jamais vu autant de personne à la chapelle à une heure aussi tardive"

Elle rangea sa bible et son chapelet dans sa cape.
Tout d'un coup, elle entendit des pas venir dans leur direction puis la porte de la chapelle de Whitehall place s'ouvrir.


"Lady Evangeline?"

**Flute! Alice?!** pensa Evangeline "Oui?" dit elle d'une voix anormalement rassurée

La demoiselle de Compagnie (une jeune fille métissée), elle aussi en robe de chambre et protégée par une cape noire,s'approcha à grand pas sans voir la nièce du roi

"Dieu merci, Madame!" dit elle rassurée dans un souffle "ce n'est pourtant pas votre genre de disparaitre de vos appartements en pleine nuit!"

"Une envie de prendre l'air ma chère Alice!...Mais..."

"Mais...?Quoi Madame?"

Elle soupira "Je crois que tu as oublié quelqu'un" dit elle en faisant un signe de tête vers Margaret, d'abord l'air blasé, la demoiselle se tourna vers la demoiselle puis remarquant qui cette dite personne qu'elle avait "oublié" était la princesse d'Ecosse, Margaret Douglas. Elle fit une légère révérence.

"Pardonnez moi votre Altesse!...Je ne vous avais point vu!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Margaret Douglas
    ◊ Modératrice ◊

MESSAGES : 394
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2010
AGE : 24
LOCALISATION : hampton court
HUMEUR : conquérante


Feuille de personnage
STATUT RP: On
RELATIONS:
MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Mer 1 Juin - 16:31

(dsl je n’ai pas pu remettre tes paroles , n’étant pas sur mon ordi mais celui d’ une amie sur Works sa ne marche pas , du coup c'est super court , ne m'en veux pas . Quand j'aurais de nouveau internet , je étofferai )

Ainsi je me retrouvais seule avec la lady
*qu’allons nous dire !? *
Je fermais les yeux en signe de prière , pour faire le vide dans mon esprit , rassemblée mes idées et trouver de quoi discuter avec la jeune femme . Mon visage devint éclairer étant proche des cierges , cette chaleur de fus agréable . Soudain une jeune femme arriva en se questionnement sur le fait que sa maitresse soit la . Les deux femmes badinaient et ej ne m’intéressais pas à cela . J’entendis leurs voix sur le fait de la disparition de la jolie ambassadrice allemande . A cet instant ej remarquais le fait que la jeune femme ne m’avait pas du tout mais du tout saluer .Du coup je me retournais pour qu’elle vois mon jolie visage en cette fin de soirée ; A ma grande surprise , c’était une noiraude comme on dit . Que fessait t’elle la ?
Le roi était t’il au courant ? Une tone de question me vint dans la tête . Elle n’avait aps l’air heureuse de me voir ici et me fit une petite révérence puis s’éxcusa . J’étais partagé entre eux sentiment la prétention ,l’orgueil et la bonté inspirée par l’église
J’avançais vers elle , la tête relevé , mes pas mesurées et arriva proche de son visage avant de lui dire d’un ton froid
-Nouvelle à la cour
Je n’étais pas forcément comme sa , mais étais une occasion de tester ma grandeur et de voir la réaction d’autrui
Je regardais lady evangéline
-Ainsi voici votre nouvelle dame
? Demandais je
A la cour nous n’avions pas l’habitude de cela , et toute chose nouvelle fessant peur , je restais sur mes gardes


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieantoinette-rpg.forumgratuit.org/

avatar
Evangeline P. Chapuys
Et ma vie pour tes yeux, lentement s'empoisonne....

MESSAGES : 216
DATE D'INSCRIPTION : 28/01/2011
AGE : 28
HUMEUR : amoureuse de la mauvaise personne


Feuille de personnage
STATUT RP: Off
RELATIONS:
MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Mer 1 Juin - 18:32

-Ainsi voici votre nouvelle dame ?

Evangeline écarquilla les yeux et dit: "Et bien princesse, vous n'êtes pas très observatrice! Alice me sert depuis bien longtemps: depuis que j'ai épousé Eustache! Elle est arrivée avec moi et ma famille"

Alice se contenta d'acquiescer les dires de sa maîtresse et de dire: "Je m'appelle Alice Grey Princesse Margaret"

Evangeline sourit à sa demoiselle de Compagnie pour signaler ce qu'elle disait était vrai: une femme avec une peau mate qui portait un prénom et un nom de famille typiquement occidental c'était à se poser des questions.

"Alice est la fille du médecin de la famille, sa mère était africaine et après s'être convertie, elle a épousé monsieur Philippe Grey, notre médecin qui est, malheureusement, resté en Allemagne"

"Je comprend votre surprise, votre Grace!" dit Alice "Même en Allemagne, le fait que mon père aie épousé une africaine et qu'il en aie eu un enfant surprenait tout le monde!"

Cela était clair qu'Alice en avait bavé! On se moquait d'elle à cause de son teint ni trop clair ni trop foncé, une entre les deux comme on disait! Il n'y avait que son ami d'enfance, Arthur, qui avait pris sa défense à l'époque et depuis qu'elle était devenue demoiselle de compagnie de l'épouse de l'ambassadeur Chapuys personne, oui personne ne s'était moqué ouvertement d'elle.

"Votre Grace" Dit Alice "Il est temps de retourner dans vos appartements"

"Oui, oui j'arrive" Elle se tourna vers Margaret "Princesse, passez une bonne nuit!"

Alice fit aussi une révérence avant de partir accompagnée par sa servante


Dernière édition par Evangeline P. Chapuys le Sam 4 Juin - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Margaret Douglas
    ◊ Modératrice ◊

MESSAGES : 394
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2010
AGE : 24
LOCALISATION : hampton court
HUMEUR : conquérante


Feuille de personnage
STATUT RP: On
RELATIONS:
MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Sam 4 Juin - 15:47

"Et bJien princesse, vous n'êtes pas très observatrice! Alice me sert depuis bien longtemps: depuis que j'ai épousé Eustache! Elle est arrivée avec moi et ma famille
-Oh oui , je crois que c’est la fatigue dis je en me frottant les yeux . Je commençais à avoir froid malgré le beau temps de la journée , les zibelines de ma doublure ne me couvrant pas assez à mon avis

m'appelle Alice Grey Princesse Margaret"
Je n’écoutais plus qu’a moitié et me contenta de sourire à la fameuse jeune femme tournant mon visage vers Evangeline tandis que je remettais une mèche de mes cheveux en place

Alice est la fille du médecin de la famille, sa mère était africaine et après s'être convertie, elle a épousé monsieur Philippe Grey, notre médecin qui est, malheureusement, resté en Allemagne"
-Ah oui
"Je comprend votre surprise, votre Grace!" dit Alice "Même en Allemagne le fait que mon père aie épousé une africaine et qu'il en aie eu un enfant surprenait tout le monde!"
-Excuser mon impolitesse alors , c’est que je découvre à peine par les expédition des corsaires , l’existence d’Indien comme on dit avec une peau assez rouge et que vous voie vous devant mes yeux , habillé en occidentale et non vêtue de plume d’oiseaux et autre grisgris comme dans mes livres
Cette jeune femme du souvent être raillé mais le fait qu’elle soit à la cour m’intriguait surtout sur le fait de savoir si le roi était au courant mais surtout sa réaction . Un vent glaçais traversa ma cape
Grace" Dit Alice "Il est temps de retourner dans vos appartements"
Je devrais faire de même ! je mis mon nez dans mon vêtements pour me réchauffer
Je retournais ma tête vers l’autel , alluma un cierge et me releva
"Oui, oui j'arrive" Elle se tourna vers moi "Princesse, passez une bonne nuit!"
-Merci à vous aussi my lady . DIS je en avançant . A présent au niveau de l’eau bénite , je me signais une dernière fois et comme l’étiquette l’exige , je sortis avant les deux femmes
-Mesdames , je vous dis à demain . A prés un dernier sourire leurs étant adressés , je couru presque afin de ne pas faire de mauvaise rencontre et me mis dans mon lit assez rapidement , les cheveux détachés sur l’oreille , mes paupières se fermaient …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieantoinette-rpg.forumgratuit.org/

avatar
Henry Tudor
    ◊ Modérateur ◊

MESSAGES : 324
DATE D'INSCRIPTION : 21/04/2011
HUMEUR : Massacrante


Feuille de personnage
STATUT RP: Off
RELATIONS:
MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Sam 4 Juin - 18:39

Topic terminé ?
(si jamais cela n'était pas le cas, je supprimerai mon post Wink )

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Evangeline P. Chapuys
Et ma vie pour tes yeux, lentement s'empoisonne....

MESSAGES : 216
DATE D'INSCRIPTION : 28/01/2011
AGE : 28
HUMEUR : amoureuse de la mauvaise personne


Feuille de personnage
STATUT RP: Off
RELATIONS:
MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre) Sam 4 Juin - 22:57

Je le considère comme étant terminé votre altesse ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un soir à la Chapelle... (Libre)

Revenir en haut Aller en bas

Un soir à la Chapelle... (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Whitehall Palace :: ♠ La Chapelle-